Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en Belgique

Smash Up : Dino-robots vs. zombie-ninjas

Publié le 21/01/2021 Posté par Jess
Smash Up

Comment on joue ?

Qu’est-ce que les aliens, les zombies, les magiciens et les robots ont en commun ? Ils veulent tous conquérir le monde ! Mais ils n’y arriveront jamais seuls… alors ils forment des équipes.

Dans Smash Up, prenez la tête d’une armée prête à tout écraser sur son passage !

1.Installation

Chaque joueur choisit 2 Factions de 20 cartes et les mélange pour former un paquet de 40 cartes, puis pioche une main de départ de 5 cartes.

Mélangez toutes les cartes Base et formez une pioche face cachée, puis piochez une base par joueur +1 et placez-les au centre de la table.

La partie peut commencer…

2.La partie

Le but du jeu est d’accumuler le plus de Points de Victoire possible, principalement en conquérant des bases.

Les joueurs jouent à tour de rôle jusqu’au déclenchement de la fin de partie. Un tour se découpe en 5 étapes :
Un début de tour, étape pendant laquelle certains effets se déclenchent automatiquement.

Le joueur actif a alors la possibilité de 1 Créature et/ou 1 Action. Les cartes Action sont immédiatement résolues puis défaussées… Les cartes Créature sont toujours jouées à côté d’une base : c’est la base qu’elles tentent de conquérir.

Une fois que le joueur actif ne peut plus ou ne souhaite plus jouer de cartes, on vérifie si une ou plusieurs bases peuvent être conquises, c’est-à-dire si la somme des Forces de toutes les créatures est au moins égale à la Résistance de cette base. Si oui, on procède à la résolution de la conquête : certains effets peuvent parfois être déclenchés, puis on attribue des Points de Victoire en fonction de la contribution de chaque joueur dans la conquête de la base, sur un principe de majorité. Enfin, la base est remplacée par une nouvelle carte de la pioche.

Enfin, le joueur actif pioche 2 cartes, se défausse pour ne conserver que 10 cartes en main s’il en a plus, et on résout d’éventuels effets de fin de tour (la dernière étape).

C’est alors au joueur suivant...

3.Fin de partie

La partie s’arrête quand un joueur atteint ou dépasse 15 Points de Victoire. Le joueur avec le plus de Points de Victoire remporte la partie.

L’avis de Jess

Smash Up n’est plus un tout jeune jeu (il date de 2013), mais il est toujours bien vivace, avec de nouvelles extensions qui continuent de sortir régulièrement.

Smash Up n’est pas à mettre entre toutes les mains : c’est un jeu de cartes d’affrontement pur, très interactif, très agressif, et aux factions bourrées de testostérone (du moins dans la boîte de base). Si vous voulez pour vos marmots une activité jeu de société calme et dans la bonne humeur, il vaut peut-être mieux passer votre chemin...

Par contre, si un jeu de cartes plein de combo, demandant à la fois tactique, stratégie et diplomatie, ne vous dérange pas, ou s’il attire vos marmots, foncez, il vaut vraiment le coup - et le coût ! On est très proche, mécaniquement, de jeux de cartes à collectionner comme Pokémon, Yu-Gi-Oh ou Magic, avec une rejouabilité excellente pour un prix infiniment inférieur. Smash Up est une excellente alternative à ces gouffres à argent. Et si les factions présentes dans la boîte de base ne suffisent plus (elles offrent tout de même 28 decks possibles), il y a beaucoup d’extensions disponibles.

Fiche technique

Age : 12 ans


Durée : 45 min


Nombre de joueurs : 2 à 4


Auteur : Paul Peterson


Illustrations : Dave Allsop, Bruno Balixa, Conceptopolis, Francisco Rico Torres


Editeur : Iello


Photos/images (c) Iello

 





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

Fabulia

Fabulia : qui sera le héros de ton histoire ?

Joignez-vous aux enfants et aidez-les à remplir les histoires du livre de personnages uniques ! Immergez-vous dans la narration, utilisez votre esprit et votre imagination pour suggérer les personnages les plus adaptés à chaque histoire.

Lire la suite
très futé

Très Futé ! : vraiment très futé !

Un jeu de dés, de combinaison et de prise de risque... pour les futés !

Lire la suite
A lire aussi