Santé

Les médecines douces pour soulager votre enfant

médecinesdouces

Reflux gastro-œsophagien, poussées dentaires, douleurs abdominales, constipation, … Tant de petits maux qui ne nécessitent pas toujours une prise d’antibiotiques. Mais vers quelle médecine douce se tourner quand on veut aider son petit moutard à guérir naturellement ? Focus sur quelques alternatives santé qui ont le vent en poupe !

Homéopathie, sophrologie, ostéopathie,... Quelle médecine douce choisir ?
 

L’homéopathie 

« Soigner le mal par le mal », tel est le principe de cette médecine douce qui considère que ce qui provoque la maladie peut également être utilisé comme remède. Le corps est ainsi stimulé pour se soigner lui-même. Recommandée dès l’âge de 3 mois, l’homéopathie est parfaitement adaptée pour soulager les principaux désordres de bébé : coliques du nourrisson, reflux, digestion, eczéma, rhume, … Le petit plus : cette médecine alternative est sans effets secondaires !

L’aromathérapie

Nous vous en avions parlé plus longuement dans cet article, les huiles essentielles sont une excellente alternative pour soigner ou prévenir les maux les plus courants. Attention que même si la plupart des huiles essentielles sont déconseillées avant l’âge de 6 ans, certaines échappent à la règle et peuvent être utilisées dès les premiers mois.

La phytothérapie

Même si aujourd’hui, c’est une médecine à part entière, la phytothérapie existe depuis l’Antiquité. Les principes actifs des plantes disponibles sous différentes formes (gélules, tisanes, extraits de plantes fraîches, crèmes, élixirs, …) sont une excellente option tant pour l’adulte que pour l’enfant dès le plus jeune âge. L’Échinacée, l’Acérola, la Camomille Romaine et l’Arnica sont des plantes à avoir en permanence dans sa pharmacie lorsqu’on est parents. À noter toutefois que certaines préparations (comme les extraits de plantes fraîches) sont à éviter en dessous de 3 ans car elles contiennent un faible pourcentage d’alcool.

La sophrologie

Loin d’être réservée aux adultes, la sophrologie est une technique de relaxation qui s’adresse aux enfants à partir de 5 ou 6 ans, âge où ils sont capables d’exprimer leurs ressentis. À travers divers exercices de visualisation et de respiration, l’enfant va pouvoir prendre conscience de son corps et relâcher ses tensions physiques et émotionnelles. Cette médecine douce est particulièrement recommandée si votre moutard rencontre des difficultés (stress, anxiété, sommeil agité, timidité, …) ou s’il vit une épreuve douloureuse (décès d’un proche, séparation, déménagement, …). Le nombre de séances dépendra de la problématique à traiter.

L’ostéopathie

Durant les premiers mois de sa vie, bébé vit des désagréments qu’il n’est pas toujours aisé de soigner avec la médecine conventionnelle. Le reflux gastro-œsophagien (RGO) en est un bon exemple. Même s’il est courant chez le nourrisson, il n’en reste pas moins problématique lorsqu’il persiste. Le fait de surélever le lit, d’épaissir le lait et d’administrer des médicaments anti-reflux ne suffit pas toujours. Une séance (ou deux) d’ostéopathie peut être une solution pour votre mini moutard. En rééquilibrant le corps, l’ostéopathe va agir sur les troubles fonctionnels du nourrisson, lui permettant ainsi de retrouver un bon confort de vie. L’ostéopathie est idéale pour traiter les problèmes liés à la digestion, les pleurs excessifs, les troubles du sommeil, l’agitation, le torticolis du nouveau-né et le syndrome de la tête plate.

 

Tout comme les remèdes naturels, nous ne pouvons que vous recommander d’éviter l’automédication pour votre moutard. Avant d’avoir recours aux médecines alternatives, parlez-en à votre médecin ou au pédiatre de votre enfant. Si vous ne constatez pas d’amélioration au bout de quelques jours, n’hésitez pas à consulter à nouveau.