Éducation

Enfant accro aux réseaux sociaux : comment réagir ?

réseauxsociaux

Facebook, Instagram, TikTok ou Snapchat, les réseaux sociaux ont le vent en poupe chez nos jeunes moutards. Mais entre dangers et addiction, ils peuvent impacter leur développement et leur bien être psychologique. Comment réagir face à un enfant accro aux réseaux sociaux ? Focus sur la bonne attitude à adopter !

Communiquer, communiquer et... sensibiliser !

Selon une étude publiée par l'Agence Heaven en 2020, la moitié des moins de 11 ans sont présents sur les réseaux sociaux. Pourtant, si l'âge minimum légal pour les utiliser est fixé à 13 ans, ce n'est pas sans raison... 

Le principal risque encouru par nos moutards est le cyberharcèlement. L'affaire du hashtag #Anti2010 sur TikTok en est un parfait exemple...

Pour accompagner un enfant addict, il faut absolument maintenir une bonne communication. Prenez le soin de sensibiliser votre protégé aux dangers des réseaux, et restez à l'écoute de ses émotions. Il doit pouvoir se confier à vous en cas de problème. 

Il doit aussi savoir quoi éviter : ne pas divulguer d'informations confidentielles, discuter avec des inconnus, ou partager des photos compromettantes. Enfin, pour aider votre enfant à entretenir un rapport sain avec les réseaux, vous devez comprendre le fonctionnement de chaque plateforme.

Imposer des limites raisonnables

Le cerveau de l'enfant étant trop immature pour "gérer" certaines informations publiées sur les réseaux sociaux. Parmi ces dernières, on peut citer les images violentes ou pornographiques, les fake-news, ou encore les commentaires haineux. C'est pourquoi il faut respecter l'âge minimum légal d'utilisation de ces outils numériques

Votre enfant a plus de 13 ans ? Ne lui interdisez pas d'y accéder, mais convenez ensemble d'une limite de temps acceptable. Vous pouvez également installer un contrôle parental (sur ordinateur, tablette et smartphone), et configurer les paramètres de confidentialité de ses comptes. 

Interrogez-le sur son expérience numérique, en évitant de le braquer. En dernier recours (arnaque, harcèlement, prédateur sexuel), sachez que vous pouvez demander aux plateformes de supprimer son compte

Surveiller l'adolescent sans le "fliquer"

Votre ado passe toutes ses journées derrière son écran, à poster, commenter, et discuter avec ses amis ? Pas de panique ! Les ados ont besoin de cette vie sociale animée pour grandir et s'épanouir. Les réseaux sociaux comblent leur besoin d'appartenance à un groupe, et les accompagnent dans un processus de séparation parfaitement naturel

Pour en tirer profit, votre jeune ado doit cependant connaître les règles de sécurité de base. Là encore, prenez le soin de bien communiquer avec lui. Soyez présent, mais pas intrusif ! Nul besoin de vous créer de faux profils pour l'espionner, sous peine d'anéantir le climat de confiance qui règne entre vous.

En revanche, vous pouvez consulter régulièrement ses profils, et l'ajouter à vos "amis" pour garder un œil bienveillant sur ses activités

Être un exemple et partager des centres d'intérêt

Vous souhaitez préserver votre tout-petit de toute addiction aux écrans et aux réseaux sociaux ? Comment y parvenir si vous passez vous-même tout votre temps à surfer sur Instagram, Twitter ou Facebook ?

En matière d'éducation numérique, comme dans les autres domaines, rien ne vaut l'apprentissage par l'exemple. Si vous vous sentez déjà dépendant, pourquoi ne pas faire une "digital detox" ? 

Rappelons que chaque like reçu déclenche la libération d'une délicieuse dose de dopamine addictive... Pour parvenir à vous déconnecter en famille, multipliez les sorties et passez du temps de qualité ensemble !

Demander une aide extérieure

La situation devient incontrôlable, et vous ne savez plus comment réagir face à la dépendance de votre enfant ? La communication parent-enfant est rompue ? N'hésitez pas à vous en remettre à l'expertise d'un psychologue ou d'un psychiatre

Enfin, si votre moutard est victime de cyberharcèlement ou de violences numériques, collectez le maximum de preuves, et contactez le 3018 !

 

Difficile de savoir comment réagir face à un enfant ou un adolescent accro aux réseaux sociaux ! La communication est la clé de la réussite, mais lorsqu'elle est rompue, il ne faut pas hésiter à faire intervenir un professionnel !