Éducation
Santé

Comment aider son enfant à arrêter de sucer son pouce ?

Capture d’écran 2023-01-03 à 14.10.33

Comment aider son enfant à arrêter de sucer son pouce ?

Par réflexe de succion, pour faciliter l'endormissement ou pour se réconforter, de nombreux enfants sucent leur pouce. Il s'agit d'un phénomène naturel chez les bébés (dès la vie in utero) et les tout-petits. Mais si elle devient tardive, la succion peut altérer la dentition (malformation du palais, avancée des dents de devant, problèmes de déglutition, etc.). Comment aider son enfant à arrêter de sucer son pouce ? Le Petit Moutard vous délivre ses meilleures astuces !

Dédramatiser, communiquer et comprendre les besoins

Avant toute chose, évitez de transmettre à votre tout-petit des inquiétudes inutiles. Chez les nourrissons, le réflexe de succion est inné et répond à un besoin physiologique. Durant ses premiers mois et années de vie, il n'y a pas de mal à sucer son pouce.

Les conséquences dentaires et orthodontiques n'apparaissent qu'en cas de succion tardive prolongée. Chez la plupart des enfants, l'arrêt du pouce se fait spontanément.

Le vôtre est déjà grand, et il continue de s'adonner à son passe-temps favori ? Dédramatisez, et accompagnez-le vers un sevrage doux et progressif ! Essayez de comprendre pourquoi il a besoin de sucer son pouce, et prenez le temps de discuter avec lui.

Rituel du coucher, doudou, câlins, peut-être qu'il a besoin d'une autre source d'apaisement. N'hésitez pas à lui expliquer pourquoi il est préférable d'arrêter le pouce. Mais attention : votre moutard ne doit pas se mettre la pression, ou ressentir de la culpabilité.

Trouver des substituts et encourager avec bienveillance

Vous souhaitez préserver votre enfant d'une éventuelle déformation de la mâchoire, et de longues séances d'orthodontie ? N'allez pas trop vite en besogne, et procédez par étapes.

Évitez de trop lui en demander ou d'avoir des attentes démesurées. Par exemple, pendant la période de sevrage, ne le "privez" pas d'autre chose (doudou, tétine, etc.). Au contraire, laissez-le se "raccrocher" à des substituts qui pourront combler le vide.

Votre tout-petit suce son pouce dès qu'il s'ennuie ? Proposez-lui des activités manuelles, des jeux de construction, des jeux d'extérieur, ou encore des casse-tête. Il a besoin de sucer son pouce pour s'apaiser au moment du coucher ? Mettez à sa disposition des peluches, des doudous, ou des coussins à poils. Enfin, montrez-vous disponible, et encouragez chaleureusement votre protégé !

Livres, chansons, petits défis : transformer le sevrage du pouce en jeu ludique

Pour certains enfants, la succion du pouce constitue une véritable addiction. Ce geste rassurant permet de se calmer, de s'endormir ou de s'occuper. Votre jeune enfant ne parvient pas à perdre cette habitude ? Il manque peut-être de motivation... Et si vous faisiez preuve d'un soupçon d'imagination et de malice ?

Investissez dans de jolis livres qui abordent le sujet de l'arrêt du pouce de façon ludique. Vous pouvez aussi proposer à votre moutard des comptines et chansons spécial sevrage. Vous souhaitez l'aider à dédramatiser et à franchir cette étape importante ? Présentez l'arrêt du pouce comme un jeu, et multipliez les petits défis rigolos.

Et surtout : célébrez chaque petite victoire. Vous pouvez coller une gommette par jour de sevrage, ou cocher une case sur un joli calendrier. À vous de trouver les astuces qui motiveront votre moutard !

Recourir à un produit amer (si votre enfant est d'accord)

Certes, le sevrage du pouce est essentiellement psychologique, mais pas que. Pour s'en passer, il faut aussi perdre le réflexe "physique", ce qui est loin d'être d'évident.

Envie de donner un coup de pouce à votre petit protégé ? S'il est d'accord, appliquez un produit amer sur son doigt préféré. Vous pouvez utiliser du vernis amer sans benzophénone, ou des ingrédients naturels au goût puissant (pamplemousse, ail, etc.).

Vous souhaitez assurer le bon développement bucco-dentaire de votre moutard, et lui éviter des malformations de la mâchoire supérieure ? Initiez-le au brossage de dents dès le plus jeune âge. Et surtout : aidez-le à arrêter de sucer son pouce en douceur et sans pression.