Éducation
Vie de famille

Chambre d’enfant partagée : 6 avantages et inconvénients

19395-chambre partagée

Parce qu’on n’a pas toujours la surface disponible pour permettre à chacun d’avoir sa propre chambre, il est courant que deux enfants (ou plus) partagent le même espace. Mais une chambre d’enfant pour deux : bonne ou mauvaise idée ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? On vous en dit plus dans cet article.

Quels sont les avantages à mettre deux enfants dans la même chambre ?

Si vous hésitez à installer vos moutards dans la même chambre, voici 3 bonnes raisons de tenter l’aventure !

Partager sa chambre renforce le lien fraternel

La cohabitation a du bon ! Partager la même chambre, c’est aussi partager des moments de rires, de jeux et de complicité, qui aura pour effet de renforcer le lien fraternel. Cet espace commun leur permettra également d’apprendre à se connaître encore mieux, à favoriser l’entraide, à se réconforter mutuellement, ... Avec le temps, cela deviendra même un lieu de confidences, auquel les parents n’auront pas accès.

Partager sa chambre favorise l’endormissement

Chez les petits, le moment du coucher est souvent accompagné de peurs diverses (peur du noir, peur du monstre sous le lit, …). Dormir avec son frère ou sa sœur permet à Petit Moutard de s’apaiser. Si vous décidez d’installer vos enfants dans la même chambre, attendez-vous à les entendre discuter et à rigoler avant de s’endormir. Accordez-leur ces quelques minutes de complicité, car elles leur seront profitables, notamment pour trouver le sommeil plus rapidement.

Partager sa chambre apprend le « vivre-ensemble »

Être à deux dans la même chambre va nécessiter d’apprendre non seulement à trouver sa place tout en respectant celle de son frère ou de sa sœur, mais aussi à prendre en compte ses besoins, son intimité, ses opinions, … De cette cohabitation naîtront des enseignements qui leur serviront toute leur vie, comme apprendre à être tolérant, à poser et à respecter des limites, à négocier ou à faire des concessions.

Les inconvénients d’avoir une chambre partagée

Partager une chambre d’enfant limite l’espace de chacun

Cela va de soi, c’est beaucoup plus compliqué d’aménager une chambre pour que chacun ait son espace quand deux enfants la partagent. Pour cela, usez d’astuces, comme la délimitation des espaces avec des couleurs, une cloison, un claustra, une décoration spécifique à chacun, des lits cabanes pour favoriser l’intimité, un meuble en guise de séparation, …

Partager la même chambre peut vite devenir une source de conflits

Il faut effectivement s’y attendre : le partage de la chambre va créer des tensions à un moment ou à un autre, et c’est normal ! Chacun va vouloir revendiquer son territoire, protéger ses affaires, avoir son indépendance, … C’est pourquoi, dès le départ, il est important de définir des règles claires et de poser des limites pour maintenir une relation équilibrée. Au début, si vos enfants sont encore petits, vous pouvez intervenir dans les conflits et les aider à communiquer et trouver un terrain d’entente. Mais plus ils grandiront, plus il faudra les laisser gérer les conflits par eux-mêmes.

Dormir dans la même chambre n’est pas toujours compatible

Partager une chambre avec son frère ou sa sœur n’est pas toujours de tout repos, surtout si l’écart entre les deux est important :

  • Les réveils nocturnes de l’un peuvent affecter le sommeil de l’autre
  • Les deux cohabitants n’ont pas forcément le même rythme de vie
  • Ils n’ont pas non plus les mêmes centres d’intérêt, ni les mêmes copains à inviter à la maison

 

Vous l’aurez compris, vivre à deux dans la même chambre va demander beaucoup de tolérance et de patience, mais c’est une expérience de vie extraordinaire. Ils grandiront avec une foule de souvenirs qu’ils raconteront avec beaucoup de plaisir, une fois adultes ! Alors, c'est décidé ? Vous tentez l'aventure ?