Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en Belgique

Shadows Amsterdam : laissez parler les images

Publié le 13/03/2019 Posté par Jess
Shadows Amsterdam

Comment on joue ?

1.Installation

Assemblez aléatoirement 6 des 7 Quartiers autour des Tuiles Obstacle pour former le plateau.

Former deux équipes de manière équitable. Chacune prend 3 Jetons Preuve à sa couleur et 1 Piste Police.

Les 5 Jetons Police sont placés près du plateau.

Mélanger les cartes indices. Placez-en une au centre du plateau et trois autres pour combler les vides. Enfin, dévoilez en 10 à proximité du plateau. Les cartes restantes forment la pioche.

Dans chaque équipe, un joueur est désigné Agent de liaison. Celui-ci prend un paravent à sa couleur ainsi qu’une carte Plan.

Les autres joueurs sont les détectives, ils placent leur pion au centre du plateau.

Et la partie peut commencer…

2.La partie

Pour gagner la partie, une équipe doit remporter deux manches.

Pour remporter une manche, une équipe doit trouver trois Preuves différentes en déplaçant sa Figurine Détective sur les cases du plateau. Dès qu’elle y parvient, elle doit les amener au Client sur une case correspondante. La première équipe qui réussit remporte la manche.

La partie se déroule en temps réel, il n’y a pas de temps à perdre ! Évitez de déplacer votre figurine sur les cases Police : au bout de trois fois, la manche est perdue !

Pour se repérer, l’Agent de liaison de chaque équipe dispose d’informations géographiques (Carte Plan) et tente de guider ses Détectives avec des cartes illustrées.

Le rôle de l’agent de liaison est de guider ses équipiers sur différentes cases du plateau en utilisant les Cartes Indice. Vous ne pouvez communiquer ni par les mots, ni par les gestes, ni par les attitudes ! Grâce à votre Carte Plan, vous seul connaissez l’emplacement des preuves, des policiers et du client.

Le rôle des détectives est de déplacer la Figurine Détective sur les cases du plateau. Pour cela, ils doivent analyser et interpréter, en concertation avec les autres Détectives de leur équipe, les Cartes Indice données par l’Agent de liaison.

Concrètement, lorsque tous les joueurs sont prêts, les Agents de liaison comptent jusqu’à trois et la manche débute. À partir de ce moment, les Agents de liaison peuvent observer leurs Cartes Plan dans le détail. Chaque équipe effectue les actions ci-dessous dans l’ordre :

1. Donner des indices : L’Agent de liaison donne 1 ou 2 Cartes Indice à son équipe.

2. Se déplacer : Les Détectives interprètent les indices et se mettent d’accord pour déplacer leur Figurine Détective sur une case.

3. Résoudre : L’Agent de liaison résout le contenu de la case. Il n’y a rien ? Il y a un barrage de police ? Il y a un indice ? Il y a un client ?

Ces trois actions sont répétées dans cet ordre par les deux équipes jusqu’à ce que la manche soit terminée.

Une manche se termine lorsqu’une équipe à ressemblé trois preuves et les a apportées à un client ou dès qu’une équipe comptabilise trois Jetons Police.

3.Fin de partie

La partie s’arrête après trois manches ou dès qu’une équipe à remporté deux victoires. L’équipe ayant remporté le plus de victoires est déclarée vainqueur !

L’avis de Jess

La communication par l’image est clairement la spécialité de l’éditeur, Libellud. Son jeu phare est bien entendu Dixit, mais il ne faut pas oublier Mystérium, et maintenant Shadows Asterdam. Ce dernier se distingue des deux autres principalement par son côté temps réel. Là où Dixit et Mystérium sont calme, posés, poétique, Shadows Amsterdam pousse les joueurs à analyser les images le plus rapidement possible… tout en évitant les erreurs. C’est ce temps réel, combiné à une opposition entre deux équipes, qui fait toute la saveur de Shadows Amsterdam.

Le jeu se joue assez différemment selon le nombre de joueurs. Il existe une variante pour 2 ou 3 joueurs, un coopératif contre la montre. À 4 ou 5 joueurs, le jeu manque d’interaction puisqu’il n’y a qu’un seul membre par équipe. Le jeu devient vraiment intéressant à 6, les deux membres d’une équipe pouvant discuter pour essayer de comprendre les indices donnés par l’agent de liaison.

Bref, un beau jeu, dans la lignée d’un Dixit, bien si vous cherchez un jeu dans le même style. Mais il ne détrônera pas son aîné.

Fiche technique

Durée : 30 min

Nombre de joueurs : 2 à 8

Auteur : Mathieu Aubert

Illustrations : Studio M81 et Libellud

Éditeur : Libellud

Photos/images (c) Libellud





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

yutaka

Yutakâ: yakajouer

5 îles forment l’archipel de Yutakâ et chacune regorge de richesses cachées. Au cours de la partie, vous découvrirez amphores, dagues, idoles et les fameux cristaux rouges enfouis dans ses profondeurs. Seul le plus stratège saura poser les bonnes cartes pour devenir majoritaire et remporter les trésors de plus fortes valeurs.

Lire la suite
Detectiv club

Detective Club : un voleur au pays des rêves

Un mystérieux voleur de rêves se cache au sein du Club. Voyagez à travers les rêves pour le retrouver à l’aide d’un obscur informateur. Analysez les preuves, écoutez les témoins et identifiez qui dans le groupe ment à tous les autres.

Lire la suite
A lire aussi