Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en Belgique

Pylos : pour atteindre le sommet !

Publié le 24/05/2018 Posté par
pylos

Comment on joue ? 

1.Installation

Placez le plateau au centre de la table, et les billes disposées en réserve autour de celui-ci. Les deux joueurs tirent leur couleur au sort, clair commence.
La partie peut commencer…

2.La partie

Le but du jeu est de poser une de ses billes au sommet de la pyramide. Les billes sont posées, tour à tour, par les deux joueurs. Pour pouvoir être celui qui pose la dernière bille, celle au sommet de la pyramide, il faudra tirer parti de deux méthodes permettant d’économiser des billes.

Quand un carré de billes est formé, il est possible, plutôt que de poser une bille depuis sa réserve, de déplacer une de ses billes déjà présentes sur le plateau à l’étage supérieur au centre de ce carré, permettant ainsi l’économie d’une bille. Une bille ne peut évidemment pas être déplacée si elle supporte une autre bille.

Si un joueur parvient à réaliser un carré à sa couleur, il reprend tout de suite une ou deux billes présentes sur le plateau ou dans les étages supérieurs, pour autant qu’elles ne supportent aucune autre bille.

Les joueurs jouent ainsi à tour de rôle plaçant leurs billes et se jouant au mieux des règles de récupération.

3.Fin de partie

La partie s’arrête quand la dernière bille est placée au sommet de la pyramide, celui qui la pose est alors déclaré vainqueur.

La partie s’arrête également si un joueur est à court de billes, il perd alors la partie.

4.Variantes

La règle propose également deux variantes, une plus simple, idéale pour les enfants ou pour apprendre le jeu, et une pour joueurs plus expérimentés.

La variante pour enfants consiste à jouer sans la règle du « carré à sa couleur », seule la règle d’empilement permet alors d’économiser des billes.

La variante pour joueurs avertis modifie la règle du « carré à sa couleur ». Avec cette variante, il est possible de reprendre une ou deux billes quand on réaliser un carré à sa couleur, mais également si on parvient à réaliser un alignement de 4 (sur le plateau) ou 3 (au premier étage) billes à sa couleur, augmentant les possibilités.

L’éditeur propose également sur son site un fichier pédagogique bien fourni qui propose tout un tas d’utilisation possible en classe.

L’avis de Jess

Pylos, comme la plupart des jeux abstraits, est doté d’un matériel très esthétique, élégant et agréable. Cette petite pyramide de billes en bois peut trôner sans honte sur une table de salon, toujours prêt à être joué.

Les règles simples, mais évolutives, permettent de tester différentes stratégies, où l’anticipation est reine. La richesse n’est toutefois pas le point fort de Pylos, et ses courtes parties risquent de finir par se ressembler, surtout qu’il faudra souvent compter sur une erreur de l’adversaire pour remporter la partie. Un bon jeu donc, mais à sortir occasionnellement.

Issu de la même gamme que Quarto et Quoridor, chez l’éditeur Gigamic, Pylos est également décliné en versions standard, Mini, Pocket et Géant. Il y en a donc pour tous les goûts, pour toutes les situations et pour toutes les bourses.

Fiche technique

Âge : 8 ans

Durée : 15 min

Nombre de joueurs : 2

Auteur : David G.Royffe

Éditeur : Gigamic

Photos/images (c) Gigamic
 





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

concept-kids

Concept Kids animaux : on cherche un animal…

Concept KIDS animaux est une version du jeu Concept adapté aux enfants à partir de 4 ans. Utilisez les icônes du plateau pour faire deviner des animaux et gagner tous ensemble. Comment on joue??

Lire la suite
Kingdom Run

Kingdom Run : course à la couronne !

Chaque année, dans le Royaume d’Ewala, le roi organise une grande course entre les différents peuples (chevaliers, sorciers, peuple de la forêt, gnomes et gobelins) qui y coexistent. Chaque clan envoie ses 4 meilleurs coureurs y participer car l’enjeu y est de taille ! À la fin de la journée, le clan qui s’y sera distingué sera déclaré vainqueur et pourra choisir le nouveau roi !

Lire la suite
A lire aussi