Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en Belgique

Icecool : faudra pas être manchot !

Publié le 23/03/2017 Posté par Jess
Icecool

Icecool est un jeu basé sur la technique de la pichenette. Un jeu d’adresse dans lequel il faut faire glisser son manchot à travers les couloirs d’un collège afin de récupérer des en-cas bien mérités, parce que glisser ça creuse ! Mais attention à ne pas se faire prendre par le surveillant qui rôde.

Comment on joue ?

1.Installation

On dispose les 5 boîtes en faisant correspondre les points de couleurs situés aux bas des portes. On fixe le tout à l’aide des poissons blancs.

Chaque joueur prend un pion Manchot ainsi que les poissons de la couleur choisie. La carte d’identité et la carte de rappel correspondantes sont placées sur la table devant le joueur.

Enfin, on mélange les cartes Poissons pour former une pioche à côté de la boîte.

La partie peut commencer…

2.La partie

Le jeu se joue en plusieurs manches. A chaque manche il y a un joueur qui endosse le rôle de Surveillant, les autres joueurs sont les Garnements. C’est le joueur ayant vu le plus récemment un manchot qui endosse le rôle du Surveillant en premier.

Le but du jeu est de récolter le plus de poissons. Les poissons sont comptabilisés sur les cartes Poisson. Les Garnements remportent des cartes Poissons en récupérant leurs poissons et le Surveillant en remporte en attrapant les Garnements.

Le premier joueur est celui situé à gauche du Surveillant, on joue ensuite dans le sens des aiguilles d’une montre. On termine donc toujours le tour par le Surveillant.

En début de manche, chaque Garnement place ses poissons au-dessus des portes aux emplacements indiqués. La manche peut alors débuter avec le premier joueur.

Chaque joueur à son tour va déplacer son pion en utilisant la technique de la pichenette, c’est-à-dire en propulsant son pion à l’aide de l’ongle de l’index (les différentes techniques sont bien expliquées de manière illustrée dans la règle de jeu).

Quand un Garnement passe une porte au-dessus de laquelle se trouve un poisson de sa couleur, il récupère son poisson et pioche alors une carte Poisson.

À tout moment si un pion Garnement rentre en contact avec le pion du Surveillant, le garnement remet sa carte d’identité au surveillant. Même sans sa carte d’identité, le Garnement continue de jouer.

La manche s’arrête, soit quand un Garnement a récupéré ses trois poissons, soit quand le Surveillant a récupéré toutes les cartes d’identités. Chaque joueur pioche alors une carte Poisson par carte d’identité devant lui, soit zéro ou une pour les Garnements et une ou plus pour le Surveillant.

Chaque joueur récupère alors son pion, sa carte d’identité (s’il l’avait perdu pendant le tour) et ses trois poissons. Le nouveau Surveillant est le joueur placé à gauche du surveillant de la manche précédente. Une nouvelle manche peut commencer. 

3.Fin de partie

La partie s’arrête quand on a joué autant de manches qu’il y a de joueurs, et donc une fois que chaque jouer a endossé le rôle de Surveillant.

Tous les joueurs comptent le nombre de poissons récoltés sur les cartes et c’est celui en ayant récolté le plus qui remporte la partie.

L’avis de Jess

Pour commencer, j’aime beaucoup le principe de « Box in a box ». La boîte de jeu renferme tout le matériel nécessaire ainsi que 5 boîtes qui s’empilent parfaitement et qui vont permettre une fois assemblées de former une belle grande aire de jeu. Un jeu donc qui prend peu de place une fois rangé mais qui permet une belle aisance pendant la partie. Malin !

Ensuite le principe même du jeu est très dynamique, pas question ici de rester assis sagement. Pour jouer il faut être debout et circuler autour de la table. En restant assis à sa place, on ne peut pas faire de belles pichenettes et puis vu la taille de l’air de jeu, notre pion serait bien souvent hors de notre portée. On bouge donc et c’est chouette !

Mais il faut malgré tout pouvoir rester calme pour réaliser correctement les pichenettes et envoyer son pion où on a envie qu’il aille, tout en évitant le surveillant. Icecool est donc un jeu qui fait bouger mais qui n’énerve pas.

Fiche technique

Age : 6 ans

Durée : 30 min

Nombre de joueurs : 2-4

Auteur : Brian Gomez

Illustrateur : Reinis P?tersons

Editeur : Brain Games

 

Photos/images (c) Brain Games





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

My Little Scythe

My Little Scythe : faux y jouer !

My Little Scythe est un jeu compétitif et familial, dans lequel les joueurs vont incarner 2 petits animaux qui vont s’élancer dans une aventure au Royaume de Pomme. Dans cette course pour être le premier à gagner 4 trophées parmi les 8 possibles, les joueurs pourront se déplacer, rechercher ou fabriquer à tour de rôle. Ces actions leur permettront d’améliorer leur amitié et leurs tartes, de renforcer leurs actions, de remplir des quêtes, d’apprendre des sorts magiques, de livrer des pommes et des gemmes au Château Everfree, et peut-être de s’engager dans un combat de tartes.

Lire la suite
Draftosaurus

Draftosaurus : tout droit sortis du jurassic

À force de persévérance et motivés par leur rêve d’enfant le plus cher, des scientifiques ont réussi l’impensable : cloner des dinosaures ! Depuis, partout dans le monde s’ouvrent des zoos d’un genre nouveau, où petits et grands peuvent venir admirer de près ces créatures extraordinaires tout droit sorties du crétacé. Que diriez-vous d’être aux commandes de l’un d’eux ?

Lire la suite
A lire aussi