Le Petit Moutard, le guide des sorties en famille et pour les enfants en Belgique

Gold Armada : Et une bouteille de rhum !

Publié le 25/01/2018 Posté par Jess
Gold armada

Comment on joue ? 

1.Installation

Assemblez le plateau de jeu sur la table. Placez-y les doublons comme indiqué, et donnez les cinq dés au joueur le plus jeune.

La partie peut commencer…

2.La partie

Le but du jeu est d’amassez le plus de doublons.

Le plateau de jeu représente une île avec dix jetées, chacune d’entre elles indiquant une combinaison de dés. Les dés présentent six symboles différents, associés à l’univers de la piraterie.

A son tour, le joueur actif lance les dés au maximum trois fois. A chaque lancer, il peut choisir quels dés garder et quels dés relancer.

Après le troisième lancer, si ses dés permettent de valider la combinaison (de type poker : paire, brelan, full…) d’une des dix jetées du plateau, il récupère alors le doublon de plus petite valeur présent sur cette jetée. Chaque doublon pris de cette manière révèle un symbole supplémentaire, augmentant peu à peu la difficulté d’obtenir une combinaison valide.

S’il ne parvient pas à prendre un doublon, il prend un jeton Crâne à la place.

3.Fin de partie

La partie s’arrête quand tous les doublons ou tous les jetons Crâne ont été pris. Les joueurs additionnent alors la valeur de leurs doublons et retirent un point par jeton Crâne. Le joueur qui a amassé le plus gros butin gagne la partie.

L’avis de Jess

Soyons honnêtes : Gold Armada n’est pas le jeu du siècle, il ne casse pas trois pattes à un perroquet. Le thème est bateau (haha !), les mécanismes vus et revus, et l’ensemble est un peu cher pour pas grand-chose.

Et pourtant, le jeu possède quelques qualités indéniables. Gold Armada est en quelque sorte une variante du Yam’s ou Yahtzee. Rien de révolutionnaire, certes. Mais ça tourne, c’est facile à comprendre, et ça demande quand même un minimum de stratégie. Un bon équilibre pour que toute la famille puisse jouer, adultes et plus jeunes à la même table, tout en y prenant du plaisir. Les plus jeunes (et pas qu’eux !) y apprendront peut-être la notion de prise de risque : pouvoir s’arrêter au bon moment et ne pas vouloir être trop gourmand. L’interaction entre joueurs est quasi nulle, ce qui peut permettre d’éviter les chamailleries en cours de partie.

Le petit plus du jeu, c’est son thème. Des jeux sur la piraterie ça fait toujours son petit effet !

Fiche technique

Age : 7 ans et plus

Durée : 30 min

Nombre de joueurs : 2 à 5

Auteur : Reiner Knizia

Illustrations : non renseigné

Editeur : Tactic

Photos/images (c) Tactic
 





Autres articles dans la rubrique Jeux/jouets

Sunny Day : le lundi au soleil...

Pose les bons éléments, rassemble le plus d’images et collectionne les glaces.

Lire la suite
Bad Bones

Bad Bones : c’est là qu’est l’os

Des royaumes paisibles, des voisins charmants et des cimetières reposants. Un monde idyllique, mais un monde révolu. Des squelettes émergent des cimetières. Ils traversent les forêts pour pénétrer dans votre royaume. Ce sont d’abord des éclaireurs. Mais les hordes grouillantes arrivent.

Lire la suite
A lire aussi